Retour Custruì Fréderic Vaudaine Les Bains de Guitera

Un cunniscite Guitera ? Alors, c’est d’abord une source thermale. Proche du Taravu, elle dispose de l'un des débits les plus importants de Corse. La température de l'eau dans le bassin de captage est de 45°... Hmmm ! Exploité depuis le 19ème siècle par les frères Lanfranchi, cet établissement a été le principal moteur du développement économique du village. On comptait deux hôtels et trois restaurants, accueillant même jusqu'à 1000 curistes annuels. Jamais restauré depuis 1960, ce bâtiment a cessé de fonctionner en 1991. Mais Frédéric Vaudaine, notre invité Custruì n'est pas du genre à refuser le fatalisme. Retour sur une rencontre vivifiante !


La batisse et les bains
La batisse et les bains
Le 12 février nous avons eu la chance de recevoir Frédéric Vaudaine, porteur de projet des Bains de Guitera. Une rencontre entre philosophie de vie, choix de carrière et ambition territoriale.

Frédéric est né à Lyon, il y a fait ses études d’ingénieur en télécommunication. Lors de sa dernière année d’étude, il doit partir à l’étranger. Plusieurs choix s’offrent à lui et c’est l’Inde qui l’emporte.
Un choix qui va bouleverser sa vie professionnelle mais surtout personnelle, car il doit sans cesse s'adapter à des codes culturels nouveaux.
Après des années intenses, une petite pause s’impose et c’est en Corse, à Guitera les bains, sur ses terres d'origine qu’il pose ses valises.
Le break n'est pas total, car il décide de relever un défi, et quel défi ! Remettre les bains de Guitera en marche. En un peu plus d'un an, il va franchir plusieurs étapes cruciales.

1er défi, les bains sont dans l’indivis, pas moins de 58 propriétaires sans titres de propriétés, une longue bataille administrative qui mettra 6 mois à temps complet à relever. Une première en Corse !

2eme défi, réaliser une étude de marché, réaliser un concept et se positionner sur une économie touristique loin d’être facile sur le territoire de Guitera.

Enfin dernier défi et pas des moindres, la finalisation de l'architecture et des financements.
Après deux années riches en belles rencontres mais aussi en grosses difficultés, le projet est fini, son défi est relevé !

La semaine dernière il transmettait « son bébé » corse à la future équipe dirigeante et refaisait sa valise… direction Singapour.  Il part avec l’intime conviction de revenir en Corse et ranger ses valises au garage. Induve ? In Guitera sicura !


Rédigé le Jeudi 18 Février 2016 | Lu 513 fois








Actualités de l'Université

Evènements de l'Université